top of page
Rechercher

CHAUDES JOURNÉES D'AUTOMNE ET FABRICATION DE PAPIER JAPONAIS


En octobre 2021 j’ai participé à un Atelier de fabrication de papier japonais organisé par Anne-Marie Dupont, une passionnée de transformation de fibre. Le temps d’automne chaud et ensoleillé aux abords du lac Champlain,côté Québec, était idéal pour travailler dehors à remplir de grands bassins d’eau avec la précieuse fibre de mûrier et d’abaca. Trois autres artistes participent à l’atelier et nous formons une joyeuse équipe. Nous avons utilisé des mixeurs de cuisine pour briser la fibre en filaments avant de l’ajouter à l’eau des basins. Nous plongeons des tamis dans ces basins et ceux-ci en ressortent couverts de fibre. Ils sont égouttés avant de soulever délicatement la feuille encore bien mouillée qui est placée sur une pile avec les autres. Ces feuilles de fibre imbibées d’eau sont alors placées dans une presse pour les essorer. Les feuilles sont ensuite suspendues pour sécher.


La deuxième journée est consacrée à la réalisation d’un projet personnel. Je décide d’utiliser mes délicates feuilles pour recouvrir un masque dont la forme durcira en séchant. Le papier naturel donne au masque un air absent. L'expérience m’a plu énormément et je la répéterai sûrement pour expérimenter avec l’utilisation du papier dans des projets à trois dimensions.
























コメント


Photo biosmall.jpg

Michèle Atkinson est une artiste canadienne originaire de la ville de Québec. Son art s’inspire de ses ancêtres familiaux et des liens qu’elles entretient avec leurs racines profondes.  Elle s’intéresse au flux et reflux de l’absence et de la présence que suscitent des histoires souvent entendues, d’anciennes photos et des objets laissés en héritage. 

Son goût pour les textures est né de son travail de création et de transformation des soyeux pelages de moutons et de chèvres angora qu’elle a élevés sur sa ferme. Michèle a étudié au Centre des Arts Visuels à Montréal et a depuis présenté ses œuvres dans des expositions solos et collectives à Montréal, Toronto, Québec et Baie Saint-Paul. Ses tableaux ont aussi voyagé dans des Foires d’art internationales aux États-Unis, en Angleterre et à HongKong en plus de figurer dans des collections privées au Canada, aux États-Unis et en Europe.

 

Michèle détient un Baccalauréat en traduction de l’Université de Montréal. Elle vit et travaille à Montréal et maintien un atelier d'été au Vermont. 

bottom of page